Porter bébé – Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

Posté le 18 août, 2012

Résumé

Si on le compare à d’autres petits de mammifères, le bébé humain naît dans un état d’ « inachèvement » et de prématurité très important. Cette immaturité explique le grand besoin de contact physique qu’ont les petits d’homme, de jour comme de nuit. Et c’est ce besoin que permettent de combler le cododo la nuit et le portage le jour. La proximité corporelle induite par le portage permet au bébé de se retrouver en  » terrain connu  » (toucher, agrippement, fouissement, odeur, voix…), et permet à l’adulte à la fois d’être sensible aux besoins de l’enfant et d’y répondre très rapidement, souvent sans même que celui-ci ait besoin d’aller jusqu’aux pleurs. Premier livre français sur le sujet, l’ouvrage, nourri d’études et de l’expérience de parents, aborde l’historique du portage, ses multiples bienfaits (confort, lien mère-enfant, développement psychomoteur…) et la façon dont il facilite la vie quotidienne.

Mon avis