Blog

En test : Mam Deluxe, couverture de portage

Posté le 3 déc, 2012

Le paquet de la couverture de portage Mam Deluxe contient :

  • une couverture avec 2 pans et 2 boucles
  • 1 capuchon

Au déballage, une odeur d’apprêts se dégage, et à la lecture de la notice, on apprend que la couverture de portage peut déteindre sur les vêtements tant qu’elle n’aura pas été lavée. Je m’interroge sur la qualité des teintures utilisées et leur résistance à la salive, même une fois lavée. J’ai donc contacté le fabricant, qui m’indique qu’il vaut mieux laver avec des couleurs similaires, les teintures sont sans danger mais non naturelles. L’article est fabriqué en Chine bien que l’entreprise soit finlandaise.

 

Mam Couverture de portage

Très compacte une fois pliée

La couverture de portage est douce, très agréable des 2 côtés. Fine et légère, elle est constituée d’une double couche de polaire avec du PUL et une couche de microfibre.  Le fabricant Mamidea – dit « Mam » – n’est  pas tombé dans le côté « plastoc » du coupe-vent, et c’est tant mieux. En revanche, les explications concernant l’installation sont peu claires, il y a une pression dont je n’identifie pas l’utilité (mais qui ne gène en rien l’utilisation).

Le capuchon est réglable grâce à une patte élastique avec un bouton (comme les pantalons de grossesse) ce qui permet de l’utiliser pour un bébé et un plus grand. La capuche s’attache sur la couverture à l’aide de 3 boutons.

Je teste : la couverture de portage devant

Mam Couverture de portage, utilisée en portage dos

Quand papa porte sa puce de 90cm sur le dos, la couverture couvre entièrement, y compris les pieds (sauf que la demoiselle n’avait pas envie ce jour-là !)

J’essaie avec un poupon taille naissance porté en sling, devant. La couverture est très spacieuse, prévue pour être utilisable lorsque l’enfant sera grand, très grand….. Et du coup, elle me tombe très bas sur les jambes vu que je ne suis pas très grande (<1m60). L’installation est plutôt simple, une fois qu’on trouve comment procéder, en croisant les pans dans le dos (notice vraiment incomplète). Pour réduire un peu la hauteur de la couverture, je décide de nouer les pans devant, sous les fesses du bébé, et j’en profite pour remonter un peu la couverture.

Au niveau de la nuque du bébé, j’apprécie le système de règlage de la couverture qui permet de resserrer et d’éviter les courants d’air sur le cou de bébé, et apporte un soutien complémentaire de la nuque si bébé dort. Parcontre, je suis moins sure de l’intérêt du système de capuchon, détachable, mais les boutonnières sont encore très serrées (parce qu’elles sont neuves ?). La capuche s’attache sur la partie « extérieure » de la couverture, et du coup, le col gène pour rabattre le capuchon sur la tête du bébé.

Papa teste : portage dos d’un bambin

L’installation est plus simple puisqu’il n’est pas nécessaire de croiser les pans et se fait sans aide. La couverture est bien large, il suffit de resserrer le bas avec le lien élastiqué pour qu’elle enveloppe bien les jambes de notre grande puce. Il n’est pas possible d’installer le capuchon sans aide, s’il est attaché à la couverture. Tenue de la couverture pendant la balade :  impeccable, la couverture ne bouge pas pendant le portage (1h30 de marche) L’Intéressée indique qu’elle n’a pas froid, malgré les températures avoisinant les 0°C, mais j’émets quand même une réserve sur ce point car je trouve ses bras bien frais au retour de la balade.

Notre avis

Points négatifs de la couverture de portage Mam Deluxe :
  • les pans d’attaches sont fins et paraissent un peu fragiles, à tester sur la durée.
  • Malgré la version Deluxe prévue pour l’hiver, l’enfant devra être bien habillé surtout s’il y a le manteau du porteur entre l’enfant et le porteur qui limite les échanges de chaleur.
  • Notice incomplète.
Points positifs de la couverture de portage Mam Deluxe :
  • Les matériaux sont agréables, et doux.
  • Très facile à installer.
  • Evolutive de la naissance à l’enfance, très couvrante.
  • Imperméable
  • Coloris sobres.
  • Bonne tenue de la couverture pendant la balade.
  • Prix : 49,95€
  • Lavage en machine, séchage rapide.

 

En bref, pour nous la couverture de  portage Mam Deluxe est une bonne solution d’appoint, quand on porte peu ou qu’on n’a pas de manteau de portage, ou encore quand l’enfant alterne marche/portage et qu’on veut une solution facile à manier.
 
La marque Mam Design : www.mamdesign.net

Porter bébé en hiver : l’habillement

Posté le 26 nov, 2012

Avec les jours froids de notre belle région lyonnaise vient la question de l’habillement lorsque l’on porte son bébé, en écharpe ou en porte-bébé. Plusieurs options s’offrent à vous, en fonction de l’âge du bébé, du portage que vous pratiquez, de votre budget et de la fréquence du portage.

Le principe de base est toutefois assez simple : bébé et porteur doivent s’habiller normalement, sans épaisseurs superflues, et ensuite installer le mode de portage. Pour aller dehors, il faut trouver une solution permettant d’envelopper maman + bébé, par dessus le porte-bébé. Pour que le portage reste confortable, exit la combi-pilote sous l’écharpe !!

Voici un petit état des lieux des solutions existantes :

< id="gallery-1" class="gallery galleryid-1 default columns_3 gallery-columns-3 gallery-size-medium ">

 

 

 

Pour découvrir les différentes solutions, vous pouvez faire défiler en utilisant les flèches ci-dessus.

Habillez-vous bien et bon portage !

Offre N°2 Spéciale « Semaine Internationale du Portage »

Posté le 11 oct, 2012

Pendant la Semaine Internationale du Portage 2012, profitez d’offres intéressantes sur les ateliers.

1 bon cadeau = 2 ateliers

Pour toute commande d’un bon cadeau pour un atelier à offrir, un 2ème atelier est offert aux futurs/jeunes parents.

Idéal pour une future maman qui pourra découvrir le portage avant la naissance et s’offrir une révision lorsque bébé sera né….

Plus d’infos au 07.60.82.06.14 ou par mail

Offre N°1 spéciale « Semaine Internationale du Portage »

Posté le 9 oct, 2012

Pour toute inscription à l’un des ateliers collectifs de +1 sur Terre, +1 invitation vous est offerte pour la personne de votre choix… Venez accompagnée d’une amie, d’une personne de votre entourage (en plus du papa !) qui pourra découvrir gratuitement portage avec vous lors de l’atelier.

Prochaines dates :
12/10 : Atelier « Découverte du portage »
16/10 : Atelier « Portage en écharpe tissée »
23/10 : Atelier « Portage sur le dos »

Inscription nécessaire au 07.60.82.06.14 ou contactez-moi par mail

N’hésitez pas à faire passer l’info du côté des mamans lyonnaises :)

Que faire à Lyon avec ses bambins ? (Partie 2)

Posté le 25 juin, 2012

Dans l’article précédent (voir Partie 1), +1 sur Terre vous présentait quelques astuces et bonnes adresses proposant des activités pour les enfants, dès la naissance. Notre belle ville de Lyon n’a pas fini de livrer tous ses secrets en matière de ressources accueillant parents et enfants…
 
 

Des lieux de socialisation pour les enfants (et leurs parents)
Plusieurs lieux accueillent les Tout-petits accompagnés de leurs parents, pour un moment de jeu et d’échanges. Le p’tit monde des pentes, situé à la Croix-Rousse, accueille certains jours seulement les moins de 4 ans dans un espace convivial où les mamans pourront aussi prendre un café. Le Jardin Couvert est une « structure Dolto », implantée à Lyon 3ème, et propose une approche différente : une équipe de 4 accueillants dont un psychanalyste est présente et à l’écoute des parents. Ces lieux sont ouverts non-seulement aux parents, mais aussi aux personnes qui gardent les enfants, et aux femmes enceintes.

La Maison de la Parentalité, implantée dans le 4ème (Croix-Rousse) accueille les parents et les enfants autour d’activités thématiques, mais programme aussi des Moments Partagés, temps de paroles et d’échanges entre parents avec parfois des intervenants extérieurs, spécialistes de la naissance et de la petite enfance. Les antennes de la Maison de la Parentalité, situées à Mornant, Villeurbanne, Guillotière et Sans Souci, proposent également des rencontres.

 

Un temps de pause pour les parents
Les sorties pour les enfants, c’est bien, mais quand les parents peuvent en profiter pour faire une pause, c’est encore mieux !

Voici quelques lieux incontournables pour une pause-détente parent-enfants…

La Ka’fête aux mômes est un espace familial où il fait bon se retrouver et se restaurer, pendant que les enfants s’amusent, car les lieux sont là pour ça. L’association propose également des ateliers thématiques pour les enfants (cirques, conte, chant, massage bébé, autour de la nature….) Une adresse à connaître : 53 montée de la Grande Côte (Lyon 1) – 04.78.61.21.79 – ouvert du mardi au vendredi de 16h à 18h30 et le mercredi/samedi de 10h à 18h30

Côté Ainay, La Dinette propose un menu simple et le Goûter. Ici, tout est Baby-friendly : chaises hautes, table à langer et pot, salle de jeu pour les enfants et même parking à poussettes… S’y rendre : 3 rue Sala (Lyon 2) – 09.52.83.59.11 – ouvert du mardi au samedi de 9h à 18h

Les P’tites bouches, l’incontournable guide des restaurants lyonnais « kids friendly » où on accueille avec le sourire quelques cris et roulades à 4 pattes sous la table (seulement pour les enfants, on est bien d’accord) et où l’on propose autre chose que du steack-frites à vos bambins. Voire même où l’on vous offre l’opportunité de changer bébé dans un espace dédié. La rédaction et des familles les ont testés et vous donne leur avis. Les P’tites Bouches sont sur Facebook

 

Des jouets à moindre coût à la Ludothèque
Accumuler les jouets pour occuper ses petits, on le fait tous. Sauf que :

1) ça prend de la place,
2) rares sont les jouets qui conservent longtemps leur intérêt auprès de l’enfant
3) acheter, ça coûte des sous (C’est une Lapalissade, on est bien d’accord).

Les ludothèques proposent des jouets à la location pour une durée de quelques semaines, et aussi un lieu d’accueil parents-enfants où il fait bon passer un moment, retrouver les habitués….

Bon à savoir, les bibliothèques de Lyon ouvrent leurs portes aux 0-3 ans, avec des animations-lectures d’histoires et comptines pour les Tout-petits, où bébé participe.

 

La suite des bons plans au prochain épisode…

 

Couches lavables : comment choisir ?

Posté le 19 avr, 2012

Avant de se lancer dans les couches lavables, quelques questions se posent pour faire les bons choix. Car les couches lavables représentent un investissement, et vous accompagneront au quotidien. A l’occasion de cette Semaine Internationale de la Couche Lavable 2012, voici un petit article sur le sujet…

 

Qui gardera l’enfant ? 

Un mode de garde extérieur sera probablement moins réceptif à la démarche « couches lavables » qu’une maman motivée. Il sera alors nécessaire de choisir un système de couches simple à utiliser (voir « les différents types de couches lavables »)

 

Comment fonctionne une couche lavable en pratique ?

Avant d’installer la couche sur le bébé :

  1. déposer un feuillet jetable sur la couche qui servira à récupérer les selles.
  2. enfiler la couche avec son feuillet
  3. ajuster grâce aux pressions ou aux scratchs. C’est fini !

Changer la couche :

  1. retirer la couche + feuillet
  2. s’il y a une selle, jeter le feuillet dans les toilettes (si la couche est souillée, retirer l’excédent avec du papier toilette ou sous l’eau).
  3. déposer la couche dans le seau fermé jusqu’à la prochaine lessive

En terme de fréquence, on changera un nouveau-né toutes les 2/3 heures et un bébé plus grand toutes les 3/4 heures maximum, sauf la nuit (prévoir une couche plus absorbante).

Lorsque la couche est souillée, on la retire, on débarasse les selles et il suffit de déposer la couche dans un seau fermé (à sec, c’est la méthode la plus sûre pour éviter la prolifération bactériologique). Contrairement à ce qu’on peut lire sur de nombreux sites web, on ne stockera pas les couches dans de l’eau additionnée d’huile essentielle d’arbre à thé, cette huile étant contre-indiquée chez les jeunes enfants de moins de 3 ans.

En attendant la prochaine lessive, le stockage à sec permet de conserver les couches souillées pendant 3/4 jours en hiver, 2 jours en été.

Pour le mode de garde, il faudra prévoir un sac imperméable, refermable et lavable (au pire, un sac congélation Ziploc ! Hermétique, pas d’odeurs, se lave très bien ou se jette au besoin !)

 

Les différents types de couches lavables

 

Vue intérieur / exterieur

Couches classiques

Les classiques : culotte imperméable + couche absorbante.

  • Avantages : fiabilité, séchage facilité, absorption modulable par ajout d’inserts (nuits)
  • Inconvénients : gros popotin
Vue intérieur / extérieur

Couche Tout-en-un TE1

 

Les Toutes-en-un (TE1 )

la partie absorbante est cousue dans la culotte imperméable.

  • Avantages : facilité de manipulation, comme une jetable (papas et nounous !)
  • Inconvénients : temps de séchage – parfois moins fiable (fuites) selon les morphologies
Vue intérieur / extérieur

Couche Tout-en-deux TE2

 

Les Toutes-en-deux (TE2) : culotte + inserts

les inserts absorbants sont détachables de la culotte imperméable. La culotte peut être réutilisée sans lavage, à condition de changer l’insert.

  • Avantages : séchage facilité, économique
  • Inconvénients : manipulations multiples pas très agréables

 

L’entretien

L’entretien se fait avec une lessive sans savon de Marseille (qui graisse les couches et diminue leur absorption) et sans parfum (sensibilité du bébé). Selon les modèles, les couches se lavent à 30 ou à 60°C. Personnellement, je conseille de vérifier que la couche peut tout de même passer à 60°C, ce n’est pas du luxe après une bonne gastro….Généralement, on peut laver les couches avec du linge de maison.

Tous les trimestres, on effectue un « décrassage » afin de nettoyer la couche des résidus de liniment / produits de change. Opération simple qui consiste à faire une lessive de couches avec du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc.

Séchage : selon les modèles et l’air ambiant, le temps de séchage varie de façon importante. Pour se faire une idée, un bon point de repère est le temps de séchage d’un sweat épais.

Notez-bien : avant d’absorber de façon optimum, la plupart des couches nécessiteront plusieurs lavages…

 

Quelques conseils pour l’achat

Les culottes imperméables peuvent être en PUL (polyester enduit), en Minky (velours synthétique) ou encore en laine. Les couches absorbantes existent dans des matières naturelles (coton, bambou, chanvre, tencel) et dans des matières synthétiques (polaire).

Pour ma part, je conseille de privilégier les matériaux naturels, plus respirants et sains pour la peau du bébé (moins de risques de rougeurs et d’irritation). Les matériaux utilisés dans la conception de la couche doivent être exempts de substances chimiques indésirables (vérifier les certificats Oeko-Tex 100, Gots, bio, éviter les couches faites par des mamans couseuses). Ne pas oublier que le tissu sera en contact permanent avec la peau du bébé dans un contexte humide, favorisant le contact des substances chimiques indésirables présentes dans un tissu non-adapté. Là encore, soyez vigilante à ce point si vous décider de coudre vous-mêmes vos couches lavables.

Pour être à l’aise dans la rotation des couches, il faut compter un stock de 15 à 20 couches.

Les couches lavables existent en tailles S/M/L/XL ou en Taille Unique ajustable. Le choix de l’un ou de l’autre dépendra du budget et du nombre d’enfants prévus, car un stock de couches à tailles sera à renouveler au bout de quelques mois. La Taille unique suit l’enfant de 5 à 15kg environ. Quoiqu’il en soit, il faudra prendre une taille naissance pour les premiers mois.

Si vous optez pour des TE1, privilégiez les modèles avec « gousset » (le petit bourrelet de tissu élastique qui plaque bien la couche à la cuisse !). Attention aux modèles à scratchs, qui réservent parfois de mauvaises surprises aux autres pièces de linge dans la machine à laver. Le scratch a également tendance à agripper toutes les bouloches et à s’encrasser. Si vous n’êtes pas fan de la machine à coudre pour remplacer vous-même les scratchs, mieux vaut les pressions !

 

Les économies réalisées

Les couches lavables font généralement plusieurs enfants, ce qui les rend vraiment économiques. Un change complet coute entre 13 et 35€, sachant qu’il faut compter un stock de 15 à 20 couches. Au-delà de 30€, notamment pour les couches avec tailles S/M/L/XL, il est clair que l’opération n’est plus du tout économique, surtout si on prévoit de n’avoir qu’un seul enfant.

Avant de constituer son stock de couches, il est conseillé d’acheter un ou 2 modèles pour tester. Il est possible aussi de louer des couches. C’est intéressant lors des premiers mois, quand l’enfant a besoin d’une taille S qui ne durera pas et lors de laquelle on a besoin d’un peu plus de stock (surtout en cas d’allaitement, selles plus liquides, changes plus fréquents).

 

Mon stock idéal pour démarrer 

  • 4 couches classiques + 2 culottes imperméables : à utiliser la nuit pour une absorption maximale
  • 12 couches TE1 : pratiques pour la nounou ou la crèche
  • 4 couches TE2 + 4 inserts de rechange : économiques et qui permettront de gagner du temps sur le séchage, en cas de retard de lessive….
  • des feuillets jetables
  • 1 grande poubelle en plastique ikea à clapet (plus pratique et bien moins chère que les seaux à couches vendus comme tels)
  • 1 lessive liquide sans savon de Marseille, hypoallergénique et écologique
  • cristaux de soude
  • vinaigre blanc

 

Voilà, vous savez maintenant tout ce qui est indispensable pour vous lancer. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle aventure dans le monde des couches lavables…